Ennéagramme
              et Typologie Intégrative

Institut M.A.R.I.E.

 Hélène Grimaud

 ou

La perfection du Diamant

 

 

Photo Mat hennek
                                                 

  "On se trompe rarement, on ne va simplement pas assez loin."

  

 J’aimerais vous présenter comme deuxième portrait la belle et éblouissante  pianiste Hélène Grimaud dont j’aimerais au travers du modèle du Diamant à la fois vous préciser les traits, sans rien enlever à la perfection et à la beauté de sa personne.

J’ai l’habitude de comparer le modèle du Diamant à un miroir éblouissant de l’âme.

 

En face d’une telle personnalité qu’est Hélène Grimaud on ne peut que penser qu’elle est, à elle seule, ce miroir, ce miracle de la lumière, de la beauté et de la perfection  incarnée, un pur joyau  à la fois de sensibilité et d’intelligence humaine.

Je ne voudrais en rien, bien sûr,  ternir ou déformer ce joyau et aussi je m’efforcerai d’en extraire  le plus pur et le plus limpide des aspects, des facettes.

Ce qui me frappe le plus, au travers des différents  documents que l’on possède d’elle, interviews,  vidéos, photos (je n’ai  malheureusement pas la chance de la connaître ) c’est la manière qu’elle a de vous regarder, fixement, intensément,  comme pour laisser pénétrer toujours plus de lumière, d’amour et d’intelligence. Elle semble capter, chercher à déceler en vous le moment  où la lucidité, la vivacité  de ses paroles va avoir un impact sur vous et là alors elle se met à sourire et à se relâcher.

Le but est atteint, pour Hélène Grimaud rien n’importe plus que de transmettre à l’autre  ce qu’elle considère comme le plus essentiel à ses yeux, la nécessité d’élever l’âme humaine au travers de l’art, en l'occurence ici la musique, de lui frayer un chemin de lumière et de transcendance. En une phrase, en un regard elle vous exhorte à vous dépasser et à aller toujours au delà de vos  propres  limites, à vous ouvrir à toujours plus de profondeur,  de sagesse et d’intelligence.

"On se trompe rarement, on ne va simplement pas assez loin." a-t-elle l’habitude de dire

A chacun de ses concerts, de ses interviews, de ses livres aussi, car cette musicienne accomplie possède également le don de l’écriture, elle nous convie en effet à un somptueux et magnifique voyage, celui de l’âme éprise de beauté, de liberté, de transcendance.

 Cette pianiste" chamane" et  visionnaire, douée de tous les talents, et de la plus belle et de la plus vive intelligence du cœur que je connaisse, se définit elle-même comme une médium faisant le lien entre nous et les artistes qu’elle interprète, ces « absents » dont elle délivre ,  pour notre plus grand bonheur, les messages d’amour, d’éternité et de spiritualité.

Vous l’avez deviné, rien ne saurait tarir en moi cette source d’éloge tant cette personnalité  passionnée et fascinante  m’émeut  par son caractère entier et volontaire,  à la fois grave et rebelle,  instinctive et disciplinée.

 Sa volonté farouche à donner le meilleur d’elle-même, au prix de sa santé et de sa vie, à se dépasser perpétuellement dans un effort continu en délaissant, au cours du voyage intérieur, un à un chacun des rivages qu’elle atteint pour ne se concentrer que sur l’essentiel, sur  la force de son instinct et  la pureté de son cœur. Oui cela me touche beaucoup car il est rare de nos jours de pouvoir se dire, en toute honnêteté, que l’on a vraiment suivi le chemin que l’on voulait, qu’on ose être ce que l’on est vraiment, faire ce pour quoi nous sommes profondément destinés et certainement les personnes qui ont le pouvoir et la chance de réaliser cela deviennent aux yeux des autres des phares, des exemples, des guides pour l'humanité.

 

 

 Eléments astrologiques

 

Hélène Grimaud est née un 7 novembre 1969

Déjà deux éléments astrologiques me sautent aux yeux, si  je puis dire, sans parler bien sûr du fameux signe du Scorpion que tout le monde connaît pour  la force de pénétration de son esprit et de son pouvoir de transformation.

 

 

 

  La constellation du Loup Aulne:

 

Le premier est le signe celtique du Loup Aulne !

Les personnes nées entre le 7 et le 16 novembre appartiennent à la constellation du Loup Aulne dans l'astrologie celtique et sont décrites comme des personnes secrètes, solitaires et sauvages sans cesse attirées par les expériences extrêmes de dépassement de soi en dehors des leurs propres limites corporelles et matérielles.  Le Loup Aulne est un chamane, un magicien né,  qui excelle dans le rôle de guide entre le monde des vivants et celui des morts, le monde de l’au de là ne représentant  pour eux apparemment aucuns mystères.  Il reste une porte à jamais ouverte, il lui importe, je dirais, de ne jamais la refermer…

D'ailleurs il est intéressant de noter que l'expérimentation homéopathique de Lac Lupinum (lait de louve) fait apparaître une sensibilité de type chamanique, avec de plus le sentiment de ne pas appartenir à son clan et à ne pas accomplir son véritable destin, voilà bien des thèmes et problématiques présents chez cette artiste !

On connaît la fascination qu’exercent  sur Hélène Grimaud  les loups depuis l’âge de 21 ans, lorsqu’elle croise un soir le regard de la louve Alawa et  son désir ensuite,  sa mission de préserver l’espèce.

Beaucoup d’articles et de vidéos existent sur le sujet

Je trouve caractéristique  cette double passion qu’elle mène de front, celle de la musique et celle des loups, comme si l’une ne suffisait pas, comme s’il en fallait toujours plus combler son besoin incessant et impatient  d’essentiel,  de perfection et d’absolu.

Peut-être qu’au travers de ses loups elle nous livre le plus beau de son message, dépasser le mythe pour entrer dans la fascination de la réalité, telle qu’elle est , brute, sauvage, instinctive et puis bien sûr la maîtriser. C’est comme si cette maîtrise qu’elle a sur les loups, sa compréhension qu’elle a de l’espèce venait accompagner et parachever, comme dans un processus chamanique, l’œuvre musicale à accomplir, la guider dans sa propre compréhension et interprétation de la musique. Et inversement, c’est comme si,  par la musique, elle venait délivrer un vrai message d’amour à l’intention de ses loups qu’elle affectionne tant , rappeler au reste du monde qu’ils sont des êtres à part entière, égaux à nous-même et donc également dignes d’amour et d’attention.

 

 

 

 " J'ai joué des heures et des heures
Et, tout au bout de ces heures, j'ai vu la lumière."
"Leçons particulières"

 

 

 Le Mewa 4 dans l'astrologie sino-tibétaine des 9 étoiles :

 

 Le deuxième élément astrologique qui me saute aux  yeux et qui celui là est encore moins connu que le premier est le Mewa 4 correspondant à son année de naissance (1969).

 Dans l’astrologie sino-tibétaine 9 Mewas sont représentés et décrivent très précisément des types de personnalités, en tous points identiques aux 9 types de l’ennéagramme, qui en sont la parfaite réplique. Ces 9 Mewas sont issus de la tradition taoïste et remonte à plus de 2500ans, ce qui tente à prouver l’origine très ancienne et taoïste du fameux ennéagramme (voir articles sur les sources des 9 types de l’ennéagramme et des dysfonctions des humeurs).

 La personne de type/Mewa  4 est décrite comme étant subversive et indisciplinée. Elle a un fort besoin à la fois d'indépendance, d'émergence et de guidance. Elle est  en proie  à une lutte incessante et impatiente pour établir sa propre identité. Elle a besoin d’être reconnue  pour ce  qu’elle est  et encouragée, valorisée et soutenue dans ce qu’elle fait.  Possédant le don rare de l'émerveillement et étant de nature hautement impressionnable et vulnérable, elle a paradoxalement  un grand besoin de cadre et de rigueur.

Sa grande qualité est le pouvoir de concentration et de pénétration de son esprit.

Un mewa 4 ne sera jamais assez reconnaissant envers un parent, un professeur, un maître, de lui montrer le  chemin de son accomplissement dans lequel il pourra déployer tout son potentiel, toutes ses qualités , ressources et richesses intérieures. C’est ce qui c’est passé avec Hélène Grimaud, enfant à l’énergie débordante, sauvage et indisciplinée en classe, dont les parents, ne sachant plus comment canaliser l’excès d’énergie de leur enfant, ont inscrite en cours de musique à l’âge de 7 ans.

Par la suite la pianiste n’aura de cesse de remercier ses parents, puis après ses professeurs de l’avoir « sauvée », un ami thérapeute disant à ses parents que si elle n’avait pas eu la musique elle serait certainement devenue délinquante.

Clôturons ici le chapitre du Mewa 4, en disant peut-être que tous les 9 ans les Mewas changent.  Ainsi les années 1978, 69, 60, 51, 42, etc  sont de Mewa  4.

Bien sûr vous pouvez être de type 4  dans le système de l’ennéagramme, mais de Mewa 7 ou 6, etc…, selon l'année de votre naissance.

Et aussi bien sûr, vous pouvez être de type 4 et de Mewa 4, comme par exemple la sublime Laetitia Casta de type 4  Eau/Vénus ou l’acteur américain Sean Penn  de type 4 Feu/Mars et aussi un ami que je connais et qui se reconnaîtra s’il vient à me lire !

 

 

 Dans le modèle du Diamant :

 


 

 

 

 La famille de Sagesse Vajra/Diamant :

 

J’aimerais parler à présent d’un point essentiel de son thème et qui a trait à la fois à la pureté qui se dégage de sa personne et à sa vive intelligence, parfois cinglante ou tranchante,  cette manière particulière qu’elle a  de répondre en allant droit à l’essentiel, sans détour et sans fioriture. Son discours est clair, précis, limpide et ceci est à rattacher, dans on aspect éveillé,  à la famille de Sagesse Vajra

 En sanskrit, Vajra signifie la foudre mais aussi  le Diamant. Ces familles de Sagesse sont au  nombre de cinq (Diamant, Lotus, Joyau, Karma et Bouddha) et viennent compléter nos travaux sur les sous types de l'ennéagramme en leur donnant un éclairage et une profondeur inespérée.

L’énergie Vajra/Diamant  aide, dans son aspect éveillé,  à voir la réalité des choses telle qu’elle est, sans haine et sans colère, sans mensonges et fioritures. Elle est pure et indestructible comme le diamant. Son aspect névrosé est la colère.

« La sagesse semblable-au-miroir est la clarté. On voit dans l’eau pure et profonde, comme dans un miroir, très nettement dans tous les détails avec précision. C’est extrêmement tranchant. On voit tout et comme l’aspect éveillé est parfaitement pacifié et posé, il voit en profondeur la nature de toutes les choses. »

Dans cette tradition chaque famille se couple avec une deuxième voire une troisième.

Dans le cas présent nous trouvons la famille Padma/Lotus en second.

La combinaison de ces deux familles  expliquent, d'une part  la nature si pure, si tranchante de son regard et de son esprit  et à la fois son fort magnétisme. La famille Padma/Lotus donne beaucoup de magnétisme, un pouvoir de séduction manifeste, mais aussi   et surtout dans son aspect éveillé, développe notre aptitude à entrer en relation avec l'autre de manière plus ouverte et compassionnée. Une très bonne combinaison avec le Vajra/Diamant, car elle  donne la possibilité à la fois de développer plus de compassion à l'égard de soi même, mais permets aussi à la personne de pouvoir transmettre et délivrer le fruit de ses expériences de manières plus aimante et compréhensive.

 

 

 

 

 

Le type 1 de l'ennéagramme :

 

La luminosité de sa personne et surtout son caractère épris d’idéal et d’absolu sont bien sûr à rattacher aussi au type 1 de l’ennéagramme auquel, pour nous, elle appartient, dit aussi le Perfectionniste .

Nous savons que le Type 1 est gouverné par l'élément Feu taoïste et qu'il symbolise la lumière, bien sûr, la passion,  l'élévation et l'idéal, mais aussi la purification et la maturation de l'être, entre autres.

Elle se définit elle même d'ailleurs comme étant une perfectionniste.

Oscar  Ichazo parle à juste titre pour le type 1 de transmission de la lumière.

Nous pouvons rattacher les troubles obsessionnels compulsifs dont elle fait état dans son premier livre au type 1/Perfectionniste bien sûr mais surtout à la combinaison  de son type 1  et de sa famille Vajra/Diamant qui est lui aussi décrit, dans son aspect névrosé, comme pouvant être obsessionnel  voir psychorigide  et compulsif.

 Dans son aspect éveillé, rive sur laquelle cette étonnante pianiste s'est à l'évidence déjà posée, nous pouvons dire que le type 1/Diamant recèle de multiples trésors de pureté, de luminosité et de perfection. On ne saurait mieux combiner...

Le type 1 oscille entre sagesse, contrôle, discipline, colère et rébellion et comme le dit très justement cette pianiste véritablement surprenante, la vraie discipline c’est de pouvoir s’arrêter à temps,  se relâcher et de pouvoir se consacrer à autre chose d’utile.

 

Je ne désire point trop m’étendre ici, dans les portraits que je propose, sur les différents aspects du modèle du Diamant, d’une part parce qu’ils sont très nombreux, fort complexes et profonds et d’autre part parce que ceux-ci ne constituent pas un cours à proprement parlé, mais plus une forme d’initiation et si à travers eux certains commencent à s’y intéresser, et bien en quelque sorte le but est atteint.

Il est temps maintenant de refermer le joyau, cette boîte aux milles trésors, aux milles ressources  et richesses et de remercier cette merveilleuse pianiste pour tout le bonheur qu’elle m’a donnée,  à l’écouter parler, jouer, à la lire aussi  et aujourd’hui  au bonheur d'avoir pu en réaliser le portrait.

Je terminerai en la paraphrasant : Si, dans ce portrait que j'ai réalisé d'elle, je me suis trompée, c’est  alors que  je ne suis pas allée encore assez loin… !

Merci à tous

Bernadette

 

 Voir également : configuration personnelle, l'exemple d'Hélène Grimaud.

 

  «  La musique est un prolongement du silence, elle est aussi ce qui la précède, ce qui retentit au cœur du morceau »

ou "Une musique sans silence, qu'est-ce, sinon le bruit." 

 

 

                                                                                        " Le soir commençait à tomber sur le lac. Les ombres étaient bleues.
                                                         Une brise délicate caressait les épaules avec la douceur d'une aile de tourterelle, dont le ciel avait pris les couleurs.(...)
                                                            Ce jour ressemblait aux pivoines, comme elles unique et éphémère et comme elles dense d'émotions et de pétales."
                                                                                                                                         " Leçons particulières "

 

 

Retour à Salem

 

 

 

 

Commentaire du livre :

 

 Johannes Brahms, ce grand mal-aimé du romantisme, dont le nom évoque, à lui seul, plus les parois ardues d'une montagne, ou pire encore de sombres ravins dans lesquels gisent les corps déchiquetés de promeneurs égarés, abandonnés à leurs sourdes lamentations, et dont on essaie d'éviter consciencieusement les abords, ce compositeur âpre et terriblement intransigeant envers lui-même, aimât éperdument Robert et Clara Schumann.

 

 

Fut-il aimé en retour, en particulier de Clara, l'épouse et illustre virtuose ? Nul ne le saura vraiment jamais. Mais au fond, cela a–t-il une si grande importance ? Peut-être sut-il l'aimer suffisamment fort pour qu'au delà d'un long siècle déjà, l'âme de ce musicien vienne s'unir à celle dont l'amour, le seul amour pour lui, saura en ressusciter toute la splendide intensité. Comme dans un immense pacte d'amour et de secours infini, le même sûrement qui la lie dans cette vie aussi à ses chers loups des forêts du grand nord,  cette magnifique pianiste vient en quelque sorte aplanir toutes les violentes et sombres aspérités, combler les manques en répondant à chacun de ses déchirants appels.

Le livre d'Hélène Grimaud est un vibrant cri d'amour, à la nature, à la beauté, au romantisme, le vrai j'allais dire, celui justement qui fait grincer les dents de nombreuses personnes, et parmi elles beaucoup de mélomanes, qui voient en lui une dangereuse, voire morbide tentation du vertige, de l'au delà, de l'envers du monde, comme le nomme son auteur. Il n'y a pas de romantisme sans langage cru du cœur, sans entière mise à nu et profonde authenticité, parfois souvent trop intensément ou maladroitement exprimés et qui font de ces artistes des mal aimés, ou de grands incompris.

Il fallait une grande dose d'Amour pour pouvoir hisser le romantisme allemand à un tel niveau de vérité, dans un élan de douceur absolue et à en restituer toute la divine splendeur et intensité.

Son livre étonnant, à mi chemin entre l'autobiographie et le conte fantastique, en plus d'être un plaidoyer, très réussi et extrêmement bien documenté pour l'écologie et le respect de toutes les espèces, agit sur nous comme un véritable élixir de vie et d'amour, celui qui dans la tradition hermétique confère l'immortalité à l'homme fatigué de son errance sur la terre et de son aveuglement.

Sous sa plume, d'une finesse et d'une délicatesse incroyable, pareille à une fée aimante et rassurante, elle nous ouvre et nous éclaire le chemin de notre cœur, aux extrêmes confins de notre essence et de notre être.

Pareille aussi à la " Biche de l'aurore " dont parle l'ancien testament, et quoi qu'elle en puisse douter, elle nous dirige et nous fait reposer dans de verts pâturages, près des eaux transparentes et paisibles de l'espérance.  Et lorsque nous marchons dans la vallée de l'ombre de la mort, alors nous savons que nous ne craignons plus aucun mal, car elle est avec nous.

Laissons nous guider, pas à pas, vers " ce visage bien –aimé et que l'on croyait perdu "

Car, inlassablement nous marchons, en quête de ce grand retour, vers cette Terre qui nous est promise ... cette nouvelle Jéru-Salem qui a pour nom : Origine.

Un grand merci à cette merveilleuse artiste !

Bernadette

Pour les " fans"  d'Hélène Grimaud, lire  également : " Variations sauvages "  et  " Leçons particulières".

 

Vidéos :

 

 

 

 

 Une vidéo illustrant le premier livre d'Hélène Grimaud au travers du conte russe de l'oiseau de feu et sur une musique de Sergueï Rachmaninov :

Voir sur notre blog un article qui lui est consacré.

 

 

 

  Et aussi le livre "Leçons particulières" sur le très bel et reccueilli deuxième mouvement du Concerto n° 1 pour piano de Brahms :

 

 

 

 Voir également : Hélèné Grimaud-Fantaisies Romantiques :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Fil d'Ariane

Publications

  

De l'homéopathie à l'ennéagramme

(notre premier livre)

 

 

 

 

EM6logoNos articles parus dans la revue américaine de référence "Enneagram Monthly"

Facebook

 Rejoignez notre groupe Facebook

 

Enneagram and beyond: the Universal Matrix

plein de discussions intéressantes  !

Homeopathie

Visitez le site sur l'homéopathie intégrative un site dédié pour les homéopathes, mais une bonne source d'information pour les amateurs qui veulent en savoir plus sur comment le modèle de typologie systémique s'applique à l'homéopathie dans les maladies chroniques.